La vidéo ci-dessus doit être vue comme un prototype d'un futur travail avec un chef d'orchestre et ses gestes. Elle est montée sur la même logique que la video suivante. C'est à dire dans une logique de cut-up qui est proche de celle de Martin Arnold, de Christian Marclay ou Granular Synthésis. Logique qui est celle du découpage, de la déconstruction numérique en vue de reconstruire autre chose, de donner accès à une autre temporalité, une autre réalité et autre chose à écouter.

Le video “A_Bras_Kata_Break” découle d'une performance faite avec la première version du dispositif de  la performance Szajner v.s. Kurenniemi. Cette vidéo met en avant la gestuelle “engendrée” par le dispositif. Je me suis servi des images (avec leurs sons propre, c'est à dire déclenchés lors de la performance) comme je me sers d’une banque de sons lorsque je crée un morceau de musique électronique.