InfraDreams est une installation sonore non interactive formant une colonne de fréquences graves. Elle propose une approche du son par sa sensation physique. Que ce soit par l'air qui s'échappe du haut- parleur et qui fait bouger les vêtements et les cheveux, par le son lui même qui traverse notre corps et le fait vibrer grâce à 5 compositions de basses fréquences. Les sensations provoquées sont proches de celles ressenties lors de concerts ou de feux d'artifices. Ou bien il y a des moments sonores permettant des états méditatifs.
C'est pourquoi les compositions sont minimales, ce qui permet de jouer avec des éléments de psycho- acoustique. Allant de l'onde stationnaire (rappelant les Dream House de La Mounte Young et Maria Zazeela) au kick électronique en passant par des glissando de textures (proche de Ryoji Ikeda), de tons ou d'illusions sonores.

Deux caissons de basses sont placés au dessus et sous la chaise qui elle même est trouée dans son assise.